Handicap visuel, cours adapté

Ce cours est suspendu pour l'heure.

Une pratique corporelle et cognitive pour les personnes en situation de handicap visuel.

En étroite collaboration avec l'ARRADV (association de réadaptation et réinsertion pour l'autonomie des déficients visuels), nous créons un cours de TAI CHI CHUAN adapté aux personnes en situation de handicap visuel. L'objectif est de vous faire bénéficier des bienfaits de la discipline sur la santé physique et mentale.

Les bénéfices des activités physiques ne sont plus à démontrer. Le Tai Chi permet, notamment, de travailler à la fois la tonification et la souplesse articulaire de manière douce. La base de la pratique est l'apprentissage de l'enchaînement (ou forme) qui est une succession de mouvements précis, fluides, lents, doux et circulaires. C'est une gestuelle codifiée où chaque mouvement a son importance. La lenteur et l'exécution des mouvements dans la détente permettent à cet Art d'être adaptable à tous, chacun progresse à son rythme, avec ses capacités, sans compétition.

L'apprentissage du Tai Chi s'effectue en grande partie par l'imitation. Le voyant reproduit le geste quasi simultanément par simple  mimétisme. Le handicap visuel implique donc une pédagogie spécifique. Ainsi, dans ce cours adapté, tout est verbalisé pour une compréhension optimisée des élèves, un mot pour chaque geste. Les consignes courtes, précises, et les phrases incitatives sont privilégiées afin de ne pas saturer les élèves et encombrer leur esprit.
Le temps de réaction du  traitement de l'information est plus long, les mouvements sont donc mémorisés essentiellement de façon analytique. 
La répétition fait également partie intégrante de l'apprentissage.  

Le pratiquant cherche le geste juste et harmonieux en étant à l'écoute de ses sensations posturales (muscles, articulations, axe corporel, position de chaque segment, appuis...).

Le contact et le toucher sont aussi utilisés dans la mesure de l'acceptation des participants. Le guidage gestuel peut renforcer l'explication des mouvements, surtout au début de la pratique, en attendant que l'élève soit autonome dans la réalisation de son mouvement.

La pathologie visuelle et ses conséquences peuvent affecter l'image corporelle et l'estime de soi ; le Tai Chi permet de se réapproprier son schéma corporel, de réapprendre à utiliser son corps, à le contrôler, de retrouver le plaisir de bouger tout simplement, et par conséquent de reprendre confiance en soi. Même si le mouvement n'est pas parfaitement exécuté chacun peut se sentir valorisé par ses propres progrès et ainsi trouver la motivation de persévérer. 
Sans nier le handicap visuel, il s'agit de ne pas se focaliser sur  la déficience mais d'utiliser et de retrouver confiance en d'autres capacités, notamment la perception kinesthésique en pratiquant  de manière consciente.

Le Tai Chi est aussi une discipline mentale. On apprend à écouter son corps, ses sensations,  à se concentrer sur ses gestes,  à lâcher prise, à calmer l'esprit, à être dans l'instant présent.


La pratique est individuelle mais le cours est collectif, ceci permet de partager avec d'autres le plaisir de cette discipline et ainsi de retrouver une vie sociale, une convivialité. On pratique ensemble, on s'affirme, les visages se détendent, le sourire est là, à l'extérieur comme à l'intérieur.


Parce que c'est un art du mouvement pratiqué en conscience, le Tai Chi contribue à l'amélioration de l'équilibre ; spécifiquement pour ce cours l'accent est mis sur le travail des membres inférieurs, des appuis, de la proprioception notamment dans un but de prévention des chutes.


Et bien évidemment la bienveillance est de mise.

Corinne Low

  Professeur de Tai Chi Chuan

 Éducateur sportif, diplômée d'état

06 71 39 48 10

                

sports loisirs.png

©2019 by taichi-marseille.fr

Ecole de Tai Chi Chuan à Marseille 

mairie 6 8.jpg